SIX DECENNIES VECUES DE NOTRE FEDERATION

La Fédération Royale des Associations de sourds de Bruxelles et des Faubourgs prît naissance en 1922.
Notre regretté président honoraire Walter Dedecker, voici plus de dix années, avait déjà rédigé un article inséré dans le programme des festivités du 50ème anniversaire de cette Fédération retraçant « Un demi siècle d’existence ».

Cette existence s’est écoulée sous la présidence de Messieurs :

Hoeberechts (1922-1926)
Monu Edouard (1926-1943)
Dormont Jacques (1943-1948)
Monu Edouard (1948- 1956)
Dedecker Walter (1956-1959)
Van Laer Victor (1959-1963)
Logelin Edmond (1963-1965)
Verhelst Germain (1965-1967)
Dewit Pierre (1967-2003)
Gretser Daniel (2003-2004)
Steenwerckx Claude (2004-2006)
Dewit Pierre (2006-2010)
Falletta Graziella (2010-2012)
Metioui-Amanzou Fatiha (2012- )
 

En l’année 1936, la Fédération ne possédait encore aucun foyer des sourds lorsque suite à diverses circonstances, le doyen de l’époque se résolut à la vente publique d’un immeuble. Ce fut décidé; on l’achèterait.
Le président Van Glabbekke et certains membres du CA du Protectorat l’acquirent pour 65.000frs.
Nos très maigres moyens nous contraignaient à des remboursements partiels, et le Protectorat remplit ici son rôle de bienfaiteur. La Fédération était reconnue comme association sans but lucratif, regroupant plus d’une septantaine de sourds isolés. Les années passèrent, la guerre et la libération. Avait été créée en 1896, la Société de Secours Mutuels des Sourds-muets qui poursuivit sa marche sociale jusqu’en l’année 1945. Il faut savoir que le gouvernement belge, en cette année, mit un terme à l’existence de toutes les mutualités existant en Belgique. Suite à l’arrêté Ministériel, celles-ci furent dissoutes et recrées sous formes de fédération. D’autres années passèrent encore. Elles pesaient lourdement sur le bâtiment. Aussi, compte tenu de la nécessité de pallier à la vétusté de notre foyer, il fallut engager une énorme somme de 700.000frs dans divers travaux de rénovation. Et nous voilà à nouveau dans les embarras financiers. Sur notre pressante demande d’aide financière, ce même CA du Protectorat, sous le regretté président Pierre Desmet, nous accorda le nouvel emprunt.
Car, la vie de la Maison des Sourds est difficile et sujette aux fluctuations pécuniaires.
Cela parce que ses ressources sont limitées par l’entrée des membres « silencieux ».
En l’année 1968, et grâce aux nombreux efforts du Protectorat, fut confirmé un legs d’un million dû à une généreuse donatrice. Si bien que le prêt immobilier de quelques 670.000 frs fut remboursé dans son entièreté au CA du Protectorat. C’est donc en toute légalité que nous pouvons déclarer « LA MAISON DES SOURDS EST A NOUS »
Sans oublier que ce ne fut possible que parce que le Protectorat a tout fait dans ce but. En date du 1er juillet 1971, S.M. le Roi Baudouin autorisa la Fédération, suite au désir exprimé par notre conseil, à prendre le titre de « SOCIETE ROYALE »
Le nombre de nos membres atteint alors plus de 110 inscrits. Divers progrès furent enregistrés suite aux ressources supplémentaires que nous valut la multiplication d’initiatives au sein de notre groupement. Enfin, au cours de l’Année internationale des Personnes Handicapées (1981), nos souverains manifestèrent au Ministère de la Communauté Française Monsieur Maurice Hansenne leur souhait de rencontrer les représentants des organisations non gouvernementales. Cette manifestation sans précédent eut lieu au château de Laeken le mardi 5 mai à 16h. Notre fédération était représentée parmi plus de trois cents handicapés généraux francophones. De nouveaux frais pour l’embellissement de notre Maison nous forcèrent à une nouvelle demande d’aide pécuniaire. Le CA du Protectorat nous a accordé un nouvel emprunt de 100 000frs. Ainsi par un effort infatigable, cette Maison se voit rajeunir et déborder de vie, comptant maintenant un total de plus de 200 membres effectifs.
Parmi les derniers jalons posés, signalons la parution de notre périodique trimestriel
« Le Nouvelliste des silencieux de Bruxelles » qui vit le jour en l’année 1975.
33 numéros parus attestent par l’étendue et la variété des sujets abordés sa vitalité mais aussi son objectivité et sa lucidité. Ainsi, de 1922 à 1982, une même tradition se perpétue, marquant avec une tranquille opiniâtreté sa marche ascendante. La véritable histoire de ces années représente une montée vers la lumière que très dure, l’entreprise est réalisable.
En ce sens, elle peut aussi symboliser la vie de chaque handicapé sensoriel…

DIRIGEANTS LORS DE LA FONDATION EN 1922
Président : M. HOEBERECHTS
Secrétaire : M. OPDECAM Henri
Trésorier : M. COYMANS
Délégué: M. DEDECKER Walter

    Bref historique de la Maison des Sourds

  1. 1896 – Fondation du « Cercle de l’Abbé de l’Epée » au café « La Couronne », 6 rue Steenpoort (actuellement Boulevard de l’empereur, siège du Parti Social)
  2. 1898 – Fondation de « l’Association des Sourds-Muets de Bruxelles et des Faubourgs » à la « Brasserie Gambrinus », 21-23, rue des Poissonniers, quelquefois surnommée Association philanthropique des Sourds-Muets de Bruxelles et de l’agglomération bruxelloise.
  3. 1899 – Le 29 janvier, création de la « Société de Secours-Mutuels des Sourds-Muets de Bruxelles » au sein du « Cercle de l’Abbé de l’Epée », société reconnue par arrêté royal du 10 mai 1899.
  4. 1920 – Fondation de la « Silencieuse de Bruxelles », société sportive, au café « Les Bons Enfants », 49 place du Grand Sablon.
  5. 1922 – Le 13 février, première réunion de « l ‘Association des Sourds-Muets de Bruxelles et des Faubourgs » dans une maison sise au 38 rue Saxe-Cobourg à Saint-Josse-Ten-Noode, appartenant à l’église et où se réunissaient des Sourds du Cercle St-Victor.
  6. 1927 – Le 30 mars, signatures pour la personnification de « l’Association des Sourds-Muets de Bruxelles et des Faubourgs ».
  7. 1934 – « Le Cercle de l’Abbé de l’Epée – Société de Secours-Mutuels des Sourds-Muets de Bruxelles », « la Silencieuse de Bruxelles » et « l’Association des Sourds-Muets de Bruxelles et des Faubourgs » fondèrent une nouvelle asbl sous le nom de « La Fédération des Associations des Sourds-Muets de Bruxelles et des Faubourgs », parue au Moniteur Belge sous le numéro 1460 du 29 décembre 1934.
  8. 1938 – Le 4 avril, achat de la maison du 38, rue Saxe-Cobourg, en vente publique pour la somme de 65.000 Frb. Elle est devenue la Maison des Sourds.
  9. 1971 – Sa Majest é le Roi Baudouin autorise « La Fédération des Associations des Sourds-Muets de Bruxelles et des Faubourgs » à prendre le titre de société Royale.